Métaphore

Il fait froid dehors

Résultats de la recherche pour le tag guitare

Fil des billets - Fil des commentaires

Grandeur et décadence d'un morceau des Wings

Je vivais ma vie tranquillement lorsque brusquement le dimanche est arrivé. Et comme la veille je n'avais rien trouvé à la Braderie, je n'y suis pas retourné. Et comme j'étais seul dans une grande maison vide, je me suis fait un peu chier. Alors j'ai passé le temps comme je le fais souvent : avec les instruments de musique qui traînaient par là.

Je me suis assis au piano et j'ai joué un vieux morceau des Wings que j'aime bien :

(ici, normalement, il y a une vidéo. rendez-vous sur le site pour la voir.)

Et puis je suis dit que c'était bien sympathique, mais imaginons que j'aie des amis, et imaginons qu'ils fassent une soirée. Il n'y aurait peut-être pas de piano chez eux, autant s'intéresser à un instrument qu'on peut transporter :

MaRDyCk : la Blanche Hermine

Parce que MaRDyCk a toujours été au côté des faibles, des opprimés, des réprimés, des supprimés, des déprimés[1] et des peuples qui savent boire, il était tout à fait naturel pour le groupe de reprendre la chanson titulaire de l'album éponyme du premier grand succès de Gilles Servat, le barde breton de Tarbes.

Quand on a tant de colère en soi, il faut qu'elle sorte, sinon on explose. C'est pour ça que, non content d'exprimer cette révolte contre ces sales étrangers de non-bretons, MaRDyCk profite de ce splendide véhicule artistique pour aller jusqu'au medlec[2] de chansons à texte. Tous ensembles, interdisons nous de refuser d'accepter de dire non à la répression de toutes les révoltes[3] !

Va, MaRDyCk, pourfend le vilain !

[ce billet contient un joulie chanson. Venez l'écouter sur place.]

Notes

[1] La liste complète est disponible sur un imprimé.

[2] Ça veut dire pot-pourri en breton.

[3] À propos de révolte, j'apprends que cette chanson est au répertoire des scouts d'Europe (passez-moi ma carabine !) qui chantent Ma mie dit que c’est folie d’aller faire la guerre au front au lieu de aux Francs. Et quoi ? Ils trouvent ensuite que c'est folie d'être enchaîné plus longtomps ?

Recarrée

Recarrée

Pas assez de mains

Ah, je viens de ressortir le dobro et de l'accorder en open de sol pour faire du blues (tiens, il me rappelle quelque chose, cet accordage) et je me rends compte qu'il y a bien longtemps que je n'ai plus joué du folk en open de ré. J'ai pas assez de mains pour jouer tout ce que j'ai envie de jouer en ce moment.

C'est pas ma faute !

Bon, j'ai une douzaine de guitares, je sais bien que ça finit par prendre de la place et qu'il faut que je me calme. Donc j'essaie de ne pas trop en acheter, mais est-ce de ma faute si à Bruxelles, on trouve des guitares en parfait état traînant sur les trottoirs parmi les déchets encombrants ?

Je suis en pleine forme

mercredi 24

Cinq minutes avant de quitter le boulot pour rejoindre Lille, je me dis que je n'ai pas grand chose à y faire. Je joins Julie qui me confirme qu'elle est chez elle le lendemain, et je prends la route vers Paris. Vers 22h, coup de chance : il y a une place libre juste devant chez elle. N'ayant pas prévu ça, j'ai avec moi un sacré barda à monter à pieds au troisième (non, je ne laisse rien d'une quelconque valeur dans ma voiture.) Julie m'accueille, je suis amoureux.

jeudi 25

Journée tranquille, à bosser chacun sur des projets persos, mais assez proches pour que je puisse l'embrasser quand l'envie m'en prend. J'aime bien.

Pierre Beuscher

C'est bien mon fils, tu n'en avais plus assez.
Ma mère.

Ça y est, la Braderie de Lille est passée. J'ai même trouvé quelque chose à y acheter, alors que j'avais des sous, c'est incroyable : d'habitude, j'ai des sous ou je trouve des choses intéressantes, mais les deux en même temps, c'est assez rare. En tous cas, ça m'a bien fait plaisir, vu que l'année dernière, j'étais un peu trop au Québec pour pouvoir participer.

Mais alors ? demande le public, qu'as-tu acheté ? À votre avis ? Ben une guitare, tiens... J'avais encore des blancs dans ma collection, il y avait l'un ou l'autre type de guitare qui brillait par son absence, un type surtout qui m'appelait depuis longtemps mais pour lequel existe peu d'instruments bon marché : les guitares manouches.

Alwijn, encore...

On écoutôt Echoes, eud'Pink FLoyd...
Les rencontres cavalières

-Vous vous étiez fixé un budget de combien ?
-Rien du tout, c'est imprévu, je suis juste passé devant la vitrine et elle m'a plu.

Le marchand et moi.

Julie et moi avons vu un spectacle, ou plus exactement un circuit de mini spectacles, dans les alentours de Lens. C'est la première fois que j'entends parler dans le même discours de Pink Floyd et de Roland Barthes, le tout en chtimi. Recommandable.

À propos de Pink Floyd, sachez, gens, qu'Alwijn en joue, l'assume et le prouvera samedi prochain à l'Irish Bar de Marquette-lez-Lille. Oui, je sais : Encore ? Mais Jacky, le patron, nous aime bien. Alors nous on l'aime bien, alors comme il nous demande de venir jouer chez lui, alors on le fait.

Brel

regarde bien petit, regarde bien....
y'a un homme qui part que nous ne saurons pas...
tu peux ranger les armes

le Grand Jacques

Parfois, j'aime me faire plaisir et m'acheter des cadeaux. Non : toujours j'aime me faire plaisir et m'acheter des cadeaux, seulement je n'ai pas encore gagné au Loto et il faut bien que je me restreigne quelque peu...

Mais bon, pas toujours, hein ! Une des dernières fois que je ne me suis pas quelque peu restreint (bon d'accord, une des avant dernières,) je me suis offert des dévédés de Brel, parce que l'époque s'y prête, parce qu'il n'y a pas que Brassens dans la vie, et parce que ça venait de sortir.

Jimi Brassens

Je suis en train de regarder un reportage sur Hendrix (tiens, un nom flamand !) et je joue du Brassens. Il y a un mélange rigolo dans mes doigts

ramblings

Quel jour sommes nous ?
Nous sommes tous les jours,
Mon amie,
Nous sommes toute la vie,
Mon amour.

Jacques Prévert

Je suis fatigué. Je ne sais pas trop pourquoi, mais voilà quelques jours que je suis dans une forme déplorable. Il faudrait que je dorme plus, mais bon ... Quand je tombe de sommeil à 22h, je me dis que je fais encore un truc ou deux et que je vais me coucher. Et régulièrement, le truc ou deux se termine passé une heure du matin. Il faudrait que je me force. Ça commence à jouer sur mon moral et sur mon humeur.

Donc voilà : depuis ce matin, j'ai un nouveau neveu et une nouvelle nièce ... Non, non, pas des jumeaux. Mais ma soeur et ma belle soeur devaient être à la même soirée il y a une neuvaine de mois de ça. Du coup, la question que j'ai le plus entendue ces derniers mois est "et toi, c'est pour quand ?" C'est pas prévu avant 2042 pour le moment. Lachez moi la grappe.

porte bonheur

Si j’avais su que je t’aimais tant, je t’aurais aimé plus.
Frédéric Dard

Cet été, j’ai acheté une guitare, une jolie, toute fine, cordes aciers, mais pas folk, idéale pour jouer du Brassens. Je l’ai achetée à une demoiselle et à sa maman qui étaient fort sympathiques, et qui m’ont du trouver sympathique aussi, parce qu’elles m’ont fait un cadeau. Pas un gros cadeau, mais un gentil cadeau : un porte bonheur, un tout petit, qui tient dans ma poche, et qui s’y trouve régulièrement depuis.

Je ne suis pas superstitieux, je ne crois pas trop à ces choses là, d’ailleurs, je ne crois pas trop à quoi que ce soit qui ne soit pas scientifiquement prouvé, c’est un peu dommage d’ailleurs, mais plus le temps passe moins je suis convaincu de l’existence d’un ailleurs. Bref, je n’ai que faire des signes dit précurseurs de malheur, et je ne prête pas plus d’attention que ça à ce qu’on appelle des porte-bonheurs.

note : trouver un titre (sic)

Le pessimisme est d’humeur ; l’optimisme est de volonté.
Alain

G’yââm’, le loup des marais du Puy du Fou en culottes bouffantes

Je suis allé voir un spectacle avec le Toune, c’est à dire que je suis allé voir un spectacle où jouait le Toune, c’est à dire que je suis allé voir un spectacle dont le Toune était la vedette…

Non pas que le spectacle ait été construit autour de lui, c’est simplement que dans le tas des acteurs, des musiciens, des cascadeurs et des figurants, c’est à lui qu’a été donné le rôle principal, merci mon Dieu.

picking

Tu vois, c'est pas une grande perte pour la musique, mais c'est une grande perte pour la guitare.
Manu, sur la mort de Marcel Dadi.

Je joue de la guitare. J'ai appris seul, je joue seul, je chante mal. Du coup je ne joue pas forcément comme tout le monde...

Le fait d'avoir appris seul m'a tenu à l'écart des méthodes de jeu habituelles, je n'ai jamais réussi à tirer grand chose des méthodes et j'étais plutôt porté sur la théorie. J'ai donc plutôt vu ça comme un instrument pour faire des notes plutôt qu'un manche où il faut connaitre des positions.

Le fait de jouer seul m'a amené à développer parfois un jeu rempli de notes... Je ne sais pas faire un solo (sans rythmique derrière ? Où est l'intérêt ?), mais j'ai une main gauche toujours en mouvement, histoire de remplir l'espace sonore d'un maximum de notes de passage.

Le fait de chanter mal m'a porté à essayer de placer un maximum de mélodies dans mes rythmiques, histoire de soutenir, et même souvent de remplacer mes cordes vocales défaillantes.

vie du Toune

Les gens ne comprennent pas qu'être MaRDyCk, c'est quand même une autre paire de manches: Toi & moi par exemple...
le Toune

Mais dites, je vous parle toujours de ma vie, alors qu'il y a d'autres choses importantes en ce monde, tout en restant dans le champ sémantique de MaRDyCk : il y a la vie du Toune.

Et quoi de neuf dans la vie du Toune ? Il continue à aller au cinéma (un erreur à un moment ou un autre de son éducation lui a fait ranger le cinéma dans la catégories de choses indispensables à la bonne pratique de la vie, comme boire ou respirer (haha, j'ai pas dit manger, vous ne m'aurez pas!)) et il voit des super flims, tenez, allez donc voir sa dernière critique, visiblement, ça lui a plu.