Métaphore

Il fait froid dehors

nateurs et découvertes

Considérations informatiques et assimilées.

Fil des billets - Fil des commentaires

Installer un certificat Let's Encrypt

ssl-certif

Ça fait une paie que je n’ai pas sorti un truc un peu plus geek, mais je me suis dit que ça pourrait me faire un pense-bête si je vous expliquais un peu comment j’ai fini par mettre en place ma demande de certificat Let’s Encrypt. Pour ceux que ça intéresse, ça fera un début et ça passera le temps en attendant que ça sorte de beta.

Un jour de logs

Avant, quand je partais en vacances, je prenais plein de notes pour essayer de fixer le voyage, mais c’était chiant, ça prenait du temps. J’ai découvert depuis que j’avais une mémoire géographique : je fixe tout ce que je sais replacer sur une carte. Au début, j’ai noté le trajet sur un atlas et j’ai géo-localisé mes photos en rentrant, mais comme je suis très paresseux, j’ai fini par acheter un enregistreur GPS ; de cette façon, en rentrant, tout se fait automatiquement.

geoloc

Ou presque.

#Dotclear10

Je suis en vacances, je n’ai pas mon confort habituel pour ce qui est de taper ou d’aller chercher les liens à droit à gauche pour vous coller les pointeurs qui vont bien, mais je en voulais pas non plus faire l’impasse : Dotclear a dix ans.

Pour ceux qui n’aurait pas suivi, Dotclear est le logiciel qui fait tourner ce site, un programme de qualitay, bien entendu, sinon je ne l’aurais pas choisi. Mais je n’ai pas fait que le choisir, j’y ai participé, et j’en ai profité pour rencontrer des gens. Alors quand je souhaite ici un bon anniversaire à Dotclear, je ne le fais pas pour célébrer quelques bits, mais pour surtout les humains que ça m’a permis de rencontrer.

Il y a des gens, évidement pour qui ce n’est qu’un logiciel. Pour moi c’est un peu différent : ça m’a permis de rencontrer quelques-uns de ceux qui sont aujourd’hui mes meilleurs amis (et Pep).

Il est de bon ton depuis une paire d’années d’encenser Python et de conspuer PHP. Oui mais pour moi, ce n’est pas possible : l’amitié se code en PHP.

Longue vie !

Et de treize

Composition

Bon, visiblement, ce n'est pas encore cette fois-ci que je vous ferai une grande rétrospective : il est 21h30, je termine (j'espère) ma journée de boulot commencée à 7h, et j'ai ce soir officiellement fait mon compte d'heures pour la semaine, mais bien entendu les deux jours qui restent promettent d'être chargés également. Quelle drôle d'idée de commencer à bosser à mon âge...

Marquons le coup quand même : aujourd'hui, ça fait donc treize ans que j'écris ici, c'est un peu n'imp, quand même. Et je viens de me rendre compte que j'ai fêté ça en passant pour la première fois tout un mois sans la moindre petite note. Je dois vous avouer que c'est pour la bonne cause : je n'ai pas le temps, je suis trop occupé, et c'est très bien.

Je n'ai pas été aussi content de ma vie depuis au moins le milieu de la décennie précédente.

photo: Composition

Écrire à nouveau

Nous ne sommes pas encore arrivés à la moitié du mois, et c'est déjà le sixième billet. D'après mes archives, il y a bientôt un an que ça n'était plus arrivé. Et je pense qu'avant la fin du mois, on devra remonter à beaucoup plus longtemps. Non pas que j'ai des choses à dire (j'ai digéré mon manque d'intérêt général depuis bien longtemps) mais mon jouet est de nouveau attrayant. Quand je vous disais que je ne supportais plus l'ancien habillage, ça allait jusque là : je n'avais vraiment pas envie d'écrire quoi que ce soit pour ce site. Maintenant qu'une fois de plus je m'y sens mieux, ça ne me déplairait pas qu'il revive un peu.

Ça va être plutôt facile pendant quelque temps, parce que j'ai un voyage à débriefer et que malgré mon opinion sur mes photos, je me prépare à vous en imposer quelques unes, mais ensuite ? Est-ce que je vais trouver une nouvelle voix (sic) ? Nan parce qu'il faut bien le dire, je n'ai pas la plus grande sympathie pour le backlog qu'il y a ici. Je trouve ça verbeux, exhib et poseur. En même temps, c'est une assez bonne définition de qui je suis. C'est donc verbeux, exhib, poseur et cohérent, on ne peut pas avoir que des défauts.

Notre héros parviendra-t-il à trouver un second souffle ? L'audimat est-il trop essoufflé en cette treizième saison ? Ce blog qui a survécu à des années d'existence avant qu'on n'invente les blogs survivra-t-il à la mort des blogs ? Utiliser trois fois le mot blog en une courte phrase n'est-il pas un peu répétitif ? Vous le saurez en lisant la suite de notre feuilleton. Si vous n'avez pas profité de la pub pour vous tirer ailleurs, bien entendu.

Envie de vide

34

Je ne voudrais pas la ramener, mais ...

Vous vous rendez-compte qu'aujourd'hui, ce blog a douze ans ? Douze ans, putain !

J'étais même presque d'humeur à en faire un billet de bilan (qu'on aurait pris pour une fin, vu la fréquence actuelle de mes écrits, mais non), sauf que je n'ai pas tellement le courage. Je vous parlerai donc un peu plus tard, ou pas, de cette douzainie qui est en train de disparaître complètement. Encore une fois, je ne parle pas du blog, mais de tout ce qu'a été ma vie la dernière grosse ou petite dizaine d'années. Parce que oui : tout ce qu'a été ma vie dans ce premier dixième de siècle est parti en couille, a été détruit, m'est revenu dans la gueule et a fini soit dans un cul-de-sac, soit dans un mur.

Et c'est très bien.

Page blanche !

I got life!

Attention! Votre Compte La Banque Postale A ete limite!

Cher utilisateur La Banque Postale :
Attention! Votre Compte La Banque Postale A ete limite!

Dans le cadre de notre securite Mesures, nous procedons regulierement à l'activite de l'ecran La Banque Postale d'apprendre recemment Vous ont contacte apres avoir releve un probleme sur votre Account.We demande des informations Aupres de vous pour la raison suivante:
Notre systeme a detecte charges inhabituelles une carte de credit liee à votre Compte La Banque Postale.
Cordialement,

Mmmh, je me demande si je dois cliquer sur leur lien. Mon client de mail me signale que l'expéditeur de ce message pourrait ne pas être qui il prétend être, vous croyez que je peux avoir confiance ?

Enfin, pour paraphraser les djeunz 2.0 : nan mais Lol, quoi.

Né un quatre juillet

(Comment ça, je n'ai jamais pensé à ce titre-là avant ?)

Bon ben voilà : ce site a aujourd'hui officiellement onze ans. On va éviter le festif, les célébrations et les bilans (de toutes façons, onze, c'est nul comme nombre, ça ne ressemble à rien), mais je me voyais mal passer la journée sans marquer le coup un minimum. Donc ça, c'est fait, le coup est marqué. Ça arrive dans un moment où je suis fort peu disert, ce dont il n'est pas nécessaire de s'inquiéter : c'est juste que je suis occupé ailleurs, que j'ai autre-chose à faire que d'écrire et à-peu-près rien à dire en ce moment, ce qui est dommage pour les lecteurs assidus (j'ai des noms (peu)) mais est toujours un indicateur que le vie continue sans ennui. Dont acte.

Pour vous faire patienter, un bout de ciel bleu patriotique du quatre juillet :

Tickets

Tickets

Take off your pants maintenant

Google Translate Bilingue

La phrase ci-dessus est une citation de Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le sexe… de Woody Allen. Je me souviens qu’il y a quelques années, les services de traduction en ligne (oui, parce que je suis assez moyen en italien) ne comprenaient pas la deuxième partie. J’ai voulu regarder aujourd’hui s’ils avaient fait des progrès, je m’aperçois que oui : maintenant, non seulement Google Translate comprend toute la citation, mais en plus, visiblement, ils ont aussi compris que j’étais bilingue.

Blague à part, c’est un aperçu fascinant de l’intérieur de la machine : Google Translate n’est visiblement pas seulement un assemblage de dictionnaires multilingues et de traités de conjugaison, ça fait aussi appel à la puissance des index de recherche de Google. J’imagine que l’origine de ce bug là, c’est qu’il avait quelque-part dans ses index un endroit où la phrase originale était déjà traduite en anglais, et que les algos ont pensé que ce qu’il avait reconnu comme un traduction déjà existante était plus pertinent que ce qu’il pouvait sortir en mot-à-mot.

En gros, pour ceux qui ont eu idée de ce que sont les logiciels d’aide à la traduction, Google Translate, ça a juste la plus grosse mémoire de traduction du monde : Internet.

Tous les voyants sont au vert

Hop. Et un serveur relevé, un. Alors il s’est passé quoi ?

Jeudi matin, j’ai reçu une alerte disant que le serveur ne répondait plus après un reboot sauvage. Je l’ai moi-même redémarré deux fois avant de réussir à y accéder, et quand j’y suis arrivé, il me balançait des listages de répertoires qui ressemblaient à ça :

drwxr-xr-x 11 user user 4,0K 2009-08-01 01:07 .
drwxr-xr-x  8 root root 4,0K 2007-11-05 21:29 ..
d?????????  ? ?    ?       ?                ? .aptitude
-rw-------  1 user user 9,2K 2009-09-05 15:26 .bash_history
-rw-r--r--  1 user user  220 2007-04-20 19:35 .bash_logout
-rw-r--r--  1 user user 2,3K 2007-04-20 19:35 .bashrc
drwxr-xr-x  2 user user 4,0K 2007-02-10 09:07 bin
-?????????  ? ?    ?       ?                ? d2.log
-?????????  ? ?    ?       ?                ? debug.log
d?????????  ? ?    ?       ?                ? docs
-rw-r--r--  1 user user   14 2007-10-17 20:53 .forward
d?????????  ? ?    ?       ?                ? .lftp
-rw-------  1 user user 138K 2007-10-30 21:59 mbox
d?????????  ? ?    ?       ?                ? .mc
-?????????  ? ?    ?       ?                ? .mysql_history
-?????????  ? ?    ?       ?                ? .nano_history
-?????????  ? ?    ?       ?                ? .nanorc

I write poetry in sed

sed -e "s/\(check_policy_service inet:127.0.0.1:\)[0-9]*/\1`sed -n -e 's/.*inet=\([0-9]*\).*/\1/p' /etc/default/postgrey`/" /etc/postfix/main.cf

Ah oui, je suis toujours en train de m’occuper de mon serveur. Là j’ai récupéré le plus gros et je suis en train d’écrire les scripts pour pouvoir la prochaine fois faire automatiquement les configs que j’ai faites à la main ces deux derniers jours. Ça donne des choses poétiques, non ?

(j’y peux rien, les one-liners dans les scripts système me rendent toujours tout frétillant.)

Police Line - Do not cross

Bon, donc ce serveur s’est viandé. Enfin, pas ce serveur, son prédécesseur… Celui-ci est tout neuf et pas encore complètement configuré. Excusez si je ne la fais pas plus longue, mais j’ai encore du pain sur la planche.

Et sommeil aussi.

Déformation professionelle.

En m'habillant ce matin, je remarquais que ma ceinture commençait à accuser son âge (voire celui de ses petits camarades.) J'ai eu naturellement cette pensée qui m'a effrayé après-coup :

Tiens, il faudrait commencer à songer à faire un upgrade.

0.05% d'indisponibilité

Dieu est tellement intelligent ... Beaucoup plus que les gagnants des jeux TV !
Little Nicky

Bon, GMail s'est viandé, cette nuit (pour nous), pendant deux heures. C'est horrible.

Blue Screen Of Death

Je vais passer très vite sur tous ces gens qui râlent parce que le service qu'on leur offre gracieusement depuis des années tombe en panne deux heures tous les six mois, et qui fonctionne donc, suivant un mode de calcul qui en vaut bien un autre, 4378 heures sur 4380. Dit autrement : 99.95% du temps. Oui, c'est proprement honteux. Au prix où on ne le paie pas, ma bonne dame. (Et puis merde, vous n'avez qu'à activer l'IMAP.)

Non, ce qui m'énerve, c'est que je vois les gens réagir comme j'en vois d'autres réagir quand un des systèmes dont je m'occupe a une indisponibilité de quelques dizaines de minutes une fois tous les quatre ans : Mais comment est-ce possiiiiiible ? Mais pourquoi ne t'es tu pas arrangé pour que ça n'arrive paaaas ? Et il faut absolument que tu te débrouilles pour qu'une telle indisponibilité ne se reproduise jamais !

Ben tiens.

aie confianssssse....

Ah oui, d'accord :

Aie confianssssse....

Bon, d'un autre côté, hier je me suis retrouvé avec un Windows en Thaïlandais entre les mains, ça doit être la loi des séries.

Saloperie de TWAIN

Chez Canon comme chez tous les fabricants de bon matériel, ils font des softs de merde. Mais eux ils en sont tellement contents qu'ils ont décidé que brancher un de leurs appareils photos ne créerait pas un disque amovible, il faut absolument passer par TWAIN et espérer qu'ils gèrent ça correctement. Ben non.

J'ai réglé mon appareil pour du Raw plus du JPEG[1]. Et visiblement, le Twain, chez Canon, ça aime bien les raccourcis et ça a une conception de la distributivité toute personnelle : J'aurais pour ma part compris la phrase Tiens, voilà une photo en raw et en jpeg à 3.12Mo comme ((une photo en raw) et (une photo en jpeg à 3.12Mo)), ben non. Pour lui, c'est plutôt ((une photo en raw et une photo en jpeg) à 3.12Mo).

La différence est subtile, mais notable, parce que du coup il transfère 3.12Mo de raw, pour des fichiers qui font normalement plus de 10Mo. Tiens, vous me mettrez une tranche de 3.12Mo de fichier raw, siouplait, et vous me l'emballez, c'est pour m'apercevoir plus tard que c'est périmé.

L'informatique, c'est vraiment de la merde.

Notes

[1] Raw parce que raw, quoi, et Jpeg parce que c'est immédiatement exploitable et que j'ai toujours un ordinateur par loin, donc pas de problème de place sur la carte pour le moment.

Rendez-moi donc un service...

Bon, s'il y a bien une décision que j'ai prise en devenant chef de Dotclear, c'est que j'allais en parler ici le moins possible, parce que je ne veux pas que ça devienne une antre à geeks. Je fais une exception parce-que justement, je sais que j'ai un certain nombre de lecteurs qui ne sont pas forcément super calés en informatique, qui n'ont pas (ou pas encore) de blog, qui voient ce que c'est puisqu'ils en lisent mais ne sont vraiment pas spécialistes de la chose.

Bon ben voilà, si vous n'êtes pas geek, voire si vous ne savez même pas ce que ça veut dire, rendez-nous un graaaaand service et allez vous inscrire pour participer à l'enquête sur l'ergonomie de Dotclear. Ça ne vous prendra pas trop longtemps et ça nous aidera vraiment énormément.

Bref, ça serait youpi-banane. Merci.

Nouveau joujou

Nouveau joujou

Mon nouveau jouet m'attend chez Copain. Pile au moment où je disparais plusieurs jours. Chié (mais quand même youpi.)

The Browser is the new OS : c'est officiel.

Voilà des années qu'on le répète un peu partout sur le Web : The Browser is the new OS. Autrement-dit, et pour reprendre la phrase du Bon Maître Tristan : le système d'exploitation n'est plus qu'un ensemble de drivers servant à faire tourner le navigateur.

Pour moi, c'est assez évident depuis longtemps : je suis sous Windows au taf, Linux sur mon portable et OS X sur le gros G5 qui traîne dans un coin de mon salon, et je m'en fous pas mal, puisqu'en réalité, sur les trois machines, je suis 90% de mon temps sur Firefox : c'est là-dessus que je surfe, évidemment, mais c'est également avec lui que j'écris, que je code, que je gère mon agenda, etc. Les quelques autres programmes que j'utilise sont pour la plupart disponibles indifféremment sous Linux ou sous Windows (et même des fois sous Mac.)

Par ailleurs, des bruits ont longtemps couru qui annonçaient le développement par Google d'un système d'exploitation, histoire de renforcer leur indépendance vis-à-vis de Microsoft. Et puis ça n'est pas arrivé, mais à la place, ils ont sorti leur propre navigateur : Chrome. Sauf que, comme je le disais justement dans une conversation avec le Bon Maître cité plus haut l'année dernière, peut-être bien que les rumeurs n'étaient pas totalement fausses, peut-être qu'effectivement Google avait travaillé à un système d'exploitation, il s'agit juste d'une redéfinition du terme.

Aujourd'hui, c'est officiel : Google va bientôt sortir de ses cartons un Système d'Exploitation, un vrai, et il s'appelle Google Chrome OS. En gros, ça sera un OS réduit à juste ce qu'il faut de drivers pour faire tourner le navigateur.

On y est.

- page 1 de 9