Métaphore

(il fait froid dehors)

Un petit groupe inconnu : les Beatles

Bon, l'intégrale des Beatles est enfin remasterisée et il va falloir que je trouve de l'argent. En attendant, je me régale parce qu'on trouve du Beatle partout sur le Linternet et dans les magazines. Dans un article, je viens de lire ça :

Pop archivists might be intrigued by this strange parallel between the Beatles and the Stones catalogue—it often seems as if every interesting thing The Rolling Stones ever did was directly preceded by something the Beatles had already accomplished, and it almost feels like the Stones completely stopped evolving once the Beatles broke up in 1970. But this, of course, is simply a coincidence. I mean, what kind of bozo would compare the Beatles to The Rolling Stones?

Partant du principe qu'on l'oblige à faire un papier sur la discographie d'un groupe dont personne n'a entendu parler, l'article entier est très tongue-in-cheek et m'a fait hurler de rire une fois ou deux. Genre pratiquement dès le départ :

It is not easy to categorize the Beatles’ music; more than any other group, their sound can be described as “Beatlesque.” It’s akin to a combination of Badfinger, Oasis, Corner Shop, and everyother rock band that’s ever existed.

Si les Beatles et ce qui tourne autour fait suffisamment partie de votre culture pour que vous compreniez une référence comme a blandly designed masterwork that could inspire any reasonable citizen of California to launch a race war à propos du Double Blanc (un album non noir à l'excès) alors allez donc lire Chuck Klosterman

-

Commentaires

1. Par mirovinben, le 10/09/2009 à 17:29

Le hic pour moi est que j'ai une grande partie de leurs albums en vinyle. Vinyles usé à force de les passer et que j'ai rachetés au format CD en complétant avec les 2 ou 3 premiers qui me manquaient (ceux avec une stéréo qui... que... bref, insupportable si pas possible de mono-reconvertir).

Je fais quoi maintenant ? je rachète en re-super-megabien-masteurizé ? Et puis après "ils" nous les sortirons en faux 5.1 ?

Ca me tente mais j'hésite. J'attends des échos favorables d'amateurs éclairés à l'oreille critique et impartiale... (ça doit bien exister). Ou que quelqu'un de mon entourage achète et puisse me prêter Sgt. Pepper's (par exemple) en remasterisé pour que je compare.

2. Par xave, le 10/09/2009 à 17:52

Oui, forcément. J'ai moi-même l'intégrale en vinyle (assez usés aussi, parce que pas de première main, mais d'époque) et la quasi intégrale en CD (pas grand-chose avant Rubber Soul, mais tout le reste, plus l'Anthology, plus Let it Be Naked, Love, tout ça ...)

Mais justement, j'ai l'Anthology, Love ou Let It Be Naked, et la différence de qualité sonore que j'entends entre les originaux et celles qui sont assez proches parmi les versions de ces projets masterisés beaucoup plus récemment suffit à me décider.

Si tu attends les critiques, celles que j'ai lues pour le moment sont unanimement positives (il faut dire que les anciennes versions sont vraiment super super super plates, les passages en CD du début des années 80, ça fait peur, et ça a heureusement disparu depuis vingt ans, sauf pour les Beatles.) Mais il est sans doute plus sage d'attendre d'en entendre un pour prendre une décision.

Un détail, quand même, pour te rassurer : la stéréo a été un peu calmée dans ces nouvelles versions.

En tout cas, c'est une bonne nouvelle, parce que non seulement on se tapait encore les numérisations des années 80, mais on se tapait aussi les prix de l'époque. Ouf, le double blanc n'est plus à 35€, ça vaut bien le coup que j'en achète un quatrième. :p

(Ah, et j'ai l'Anthology en DVD également, avec les mix en 5.1, et s'ils sortent ça un jour en SACD ou DVD-A, j'achète tout de suite (et non, ça ne serait pas des faux, on a encore les masters, quand même.))

3. Par sydouille, le 13/09/2009 à 18:29

cool, "dd" viens de se faire offrir le double blanc par ses anciens collègues du Furet. Y'a pas à tortiller, le son est quand même bien meilleur.
Xave, pour infos, en ce moment, au Furet, j'ai vu le double blanc à 23 euros... si, si.

4. Par sofia, le 14/09/2009 à 00:32

Bah, j'ai réécouté les cd d'il y a longtemps, pas les vinyls je ne peux plus, c'est vrai qu'il y a un côté 78 tours qui gratte et crépite, bon j'exagère , mais c'est plat et comme insipide ...
Pourquoi la magie d'antan a-t-elle disparu?

5. Par xave, le 14/09/2009 à 09:49

En l'occurrence, ce n'est pas une histoire de magie, c'est juste qu'on a imaginé à l'avènement du CD qu'il suffisait de numériser les bandes vite fait pour avoir le meilleur son qu'on aie jamais eu. Du coup, ça a été fait avec les pieds et non seulement les CD ont une gamme de fréquence inférieure à tout support analogique, mais en plus ce qu'on a collé dessus (et c'est particulièrement flagrant en ce qui concerne les Beatles) est juste pourri : des basses hyper faibles, des aigus métalliques et tutti quanti. Il a fallu quarante ans pour qu'on arrive sensiblement au niveau de qualité sonore des vinyles d'époque (pas des rééditions.)

Pour ceux qui se posent la question comme Mirovinben, j'ai trouvé un super article sur Kill Me Sarah qui détaille un peu le résultat des remasterisations. En résumé : la version mono des premiers albums est sur un pied d'égalité avec les vinyles d'époque (mais on ne peut pas les acheter séparément.) Par contre, les derniers albums (et surtout le double blanc, comme Sydouille l'a remarqué) sont des tueries dans leur nouvelle version stéréo.

6. Par mirovinben, le 14/09/2009 à 16:10

Xave, merci pour le lien. Je l'ai placé dans mes favoris... Après sa lecture attentive, je pense qu'il est urgent d'attendre : je ne suis pas très sûr de remplacer mon intégrale des 14 CD "d'avant" par la nouvelle intégrale (même en mono), compte tenu de mes habitudes d'écoute.

Faudra quand même que je pense à mettre mes grosses bottes de jardinier devant la cheminée pour Noël. On ne sait jamais.

7. Par xave, le 14/09/2009 à 16:15

Alors tu n'as pas été assez attentif : rachète vite Abbey Road et le double blanc !

8. Par mirovinben, le 14/09/2009 à 18:41

J'avais bien compris qu'il valait mieux passer par la case "1 CD par 1CD". Bof... D'autant plus "bof" que pour les monophoniques ça semble difficile. Merci EMI !

Et puis le coup du "1CD par 1CD" ne me tente pas trop car si je rachète "Abbey Road" et le "Double blanc", je suis un peu coincé ensuite pour envisager un coffret "clé en main"...

Et, comme je l'ai dit précédemment, faut tenir compte de mes habitudes d'écoute (*) qui ne poussent pas à tripler les disques... Pas sûr d'être en mesure d'en apprécier le saut qualitatif.

(*) écoute largement impactée par des acouphènes autour de 8000Hz et une vieillitude de plus en plus flagrante de mes tympans...

Ajouter un commentaire

URL de rétrolien : http://xave.org/trackback/3125