Métaphore

(il fait froid dehors)

Fab Four

Q: How did you find America ?
A: We went to Greenland and made a left turn.

Q: Are you a Mod or a Rocker ?
A: No, no, I'm a Mocker ...

Q: How do you call your haircut ?
A: Arthur.

Q: Why do you think you're so popular ?
A: It must be the weather.

Q: You look like my son.
A: You don't look a bit like my mother.

Q: The French haven't made up their minds about The Beatles. What do you think of them ?
A: Oh, we like Te Beatles. They're gear.

Q: Are you married ?
A: No, I'm George.

Q: Do you like topless bathing suits ?
A: We've been wearing them for years.

Q: Do you have any special advice for teenagers ?
A: Don't get pimples.

Q: Why is it that you Ringo get more fan mail than the others ?
A: I dunno. I suppose it's because more people write me.

Extraits d'interviews des Beatles

Je m'aperçois que je n'ai toujours pas fini de taper (et donc c'est encore loin d'être mis en ligne) ma mise-à-jour de la semaine dernière. J'ai honte. Mais je l'ai sous la main, il faut juste que je finissse de la taper et de la mettre au propre, je le mettrai en ligne direct dans les archives. Croyez bien que je suis désolé de ce délai, mais j'ai mes raisons. Mauvaises, certes, mais ce sont quand même des raisons.

La première, c'est que j'étais en vacances. Mieux que ça même : j'étais en vacances avec Julie. Ça n'est pas toujours facile (elle est un peu farouchement indépendante et a très vite peur d'une petite vie de couple pépère ou elle finirait par laver mes slips, ça tombe bien, je n'en veux pas non plus), mais ce n'est pas forcément déplaisant. Et quand elle n'était pas là, je jouais du piano, Dieu sait que je n'en ai pas forcément eu beaucoup l'occasion ces derniers mois.

La deuxième, c'est encore une fois un manque de temps au boulot (parce que je bosse, si) et aussi un peu un manque de temps chez ma maison. À cause de Beatles.

Si, si, à cause des Beatles : l'Anthology est sortie en DVD, 11h de Beatles en 5.1, du bonheur à l'état brut. Et 11h,j aç fait beaucoup, surtout que je refuse de regarder ça comme n'importe quel flim ou feuilleton : je me mets au bon endroit au centre des enceintes, juste devant l'écran, j'éteins ce qui fait du bruit (par exemple le PC) et je ne fais rien d'autre en même temps (parce que je suis plutôt d'habitude du genre à regarder la télé en jouant de la guitare tout en feuilletant un magazine.) Et pendant ce temps là, je ne tape pas ma mise-à-jour, forcément.

Parce que j'aime bien les Beatles. Mon groupe préféré du monde de la terre de l'univers, c'est Pink Floyd, mais le plus grand groupe de l'histoire, c'est les Beatles. Personne n'a plus qu'eux modifié la façon de faire de la musique, personne n'a inventé autant de choses, personne n'a été aussi créatif. Évidemment, beaucoup de gens ont d'eux une image gentillette, c'est un peu facile quand on les juge avec les critères d'aujourd'hui, mais c'est oublier à quel point ils ont été révolutionnaires. Quand ils ont mis un piano Jazzy dans Good Days Sunshine, c'était aller à l'encontre de toutes les lois de la musique pop et rock. Quand ils ont fait entendre du feedback au début de I Feel Fine, c'était la première fois de l'histoire qu'on enregistrait du feedback (et ou serait Hendrix sans feedback ? Et tout ce qui s'est fait après ?) Avant qu'un quatuor a cordes ne vienne jouer derrière Yesterday, ça ne serait venu à l'idée de personne de faire jouer des musiciens classiquessur un disque de musique légère ... Parce que c'était de la musique légère à l'époque : s'ils n'avaient pas fait exploser les barrières, on classerait encore de nos jours les Red Hot dans la même catégorie que Laurent Gerra, parce qu'à l'époque c'était comme ça. Et je ne parle même pas de ce que certains voient comme une coupe de cheveux rigolote : à l'époque, elle choquait plus que n'ont choqué quinze ans plus tard les punks, ou maintenant les piercings ou scarifications diverses à but esthétique ...

Les Beatles sont des très très grands, et ne pas l'admettre ne démontre rien d'autre qu'une méconnaissance du phénomène et de son contexte. Je ne parle pas d'apprécier -ça, c'est laissé à chacun-, mais de reconnaitre leur importance. Après tout, comme je le disais plus haut, ça n'est pas mon groupe préféré, mais quand même, ce sont bien eux les plus grands.

Bon d'accord, je suis quand même fan aussi des Beatles, et plus que je ne le croyais : quand Georges Harrison est mort, ça m'a fait deux chocs : le premier parce qu'il était mort, et que je ne pouvais pas imaginer qu'un Beatles meurt (sauf à être assassiné), le deuxième parce que je ne m'attendais pas du tout à réagir autant : ça m'a détruit le moral. Je ne savais pas que ce bonhomme comptait autant pour moi. C'est bizarre parce que je ne suis pas de ces gens qui ont été éduqué dans les Beatles. Pendant très longtemps, il n'y a eu chez moi que trois disques des beatles : le 45t de Michelle, le 33t où ils accompagnent Billy Sheridan et un magnifique "Les grands tubes des Beatles par Leo Chauliac et son grand orchestre" ... C'est dire si nous n'étions pas équipé pour les apprécier. Je devais avoir plus de vingt ans quand j'ai réussi à faire acheter à ma mère les compiles rouge et bleue. C'est à partir de là que petit à petit j'ai commencé à fouiller de plus en plus loin dans leur histoire et leur musique ...

Et puis ça devait être bien quand même d'être les Beatles. Je regardais tout à l'heure un extrait d'émissions TV où McCartney à du mal à chanter en gardant son sérieux parce que Lennon est en train de lui faire des grimaces. On sent rien que dans ces images là une complicité assez extraordinaire qu'il n'est pas donné à tout le monde de connaître. Quand on a ça, c'est un trésor.

Moi j'aurais bien aimé avoir la coiffure de Georges au Shea Stadium, mais ça m'est totalement impossible. Comment auraient ils fait si l'un d'entre eux avaient eu les cheveux frisés ou ondulés ?

Notons enfin qu'une des raisons pour lesquelles ça a mis si longtemps à sortir en DVD, c'est que toute la bande son a été remixée en 5.1 ... Et rien que ça, c'est du bonheur, j'en suis pour l'instant à Rubber Soul et Revolver et déjà ça commence à devenir extraordinaire : le boulot est fort bien fait aussi sur les albums et lives précédents, mais on ne peut pas refaire le monde et ça avait été enregistré en mono ou en deux pistes. Par contre, à partir de Rubber Soul, là où ça commence réellement à devenir musicalement intéressant, on a encore les bandes 8 pistes, et ça devient carrément plus rigolo à remixer. Je bénis le jour où j'ai acheté une chaîne hifi avec une entrée 6 pistes. À écouter, c'est du bonheur à l'état pur ! (Un jour, je vous parlerai plus longuement de la musique en 5.1, c'est le futuuuuur !)

La prochaine fois, je vous parlerai de Mylène Farmer.

-

Add a comment

Trackback URL : http://xave.org/trackback/254